La ​Rôtisserie de la reine Pédauque 1 csillagozás

Anatole France: La Rôtisserie de la reine Pédauque Anatole France: La Rôtisserie de la reine Pédauque

Jacques Ménétrier, dit dans sa jeunesse Jacques Tournebroche à cause de la profession à laquelle l'a voué son rôtisseur de père, tient la librairie A l'image sainte Catherine quand il entreprend de raconter ses aventures de jeunesse.
C'est un roman picaresque plein de bouleversements, tragiques ou burlesques, au terme desquels un jeune homme, naguère ingénu, se trouve avoir fait son éducation morale.
Mais La Rôtisserie de la reine Pédauque, tout en respectant les lois du genre, va plus loin et pose des questions essentielles sur le sens de la vie : les discussions philosophiques donnent au livre sa valeur d'inquiétude et d'apologie du désir.

Eredeti megjelenés éve: 1893

>!
Gallimard, Párizs, 1989
320 oldal · ISBN: 2070381862
>!
Calmann-Lévy, Párizs, 1922
384 oldal · keménytáblás

Enciklopédia 1

Szereplők népszerűség szerint

Jérôme Coignard abbé


Kiemelt értékelések

Timár_Krisztina IP>!
Anatole France: La Rôtisserie de la reine Pédauque

Szeretem az intelligens könyveket, főleg, ha jó a humoruk, és még a főszereplőjük is rokonszenves. Ezé pedig az. Öregedő, pocakos, szemüveges pap, aki rendkívül szeret enni és inni, talán éppen azért, mert egyikből se jutott neki soha annyi, amennyit érdemelt volna, valamint bájos-lovagiasan tud udvarolni minden útjába kerülő csinos lánynak, akik a stílusa miatt igen nagyra is becsülik; de mindenekelőtt mélységesen szerelmes a könyvekbe, különösen a régi könyvekbe. Bölcs elnézéssel viseltetik a világ minden bűnei iránt, és úgy tud a regénybeli kalandok során ő maga is beléjük keveredni, sőt elkövetni őket, hogy az a legkevésbé sem befolyásolja… mit is? A világ harmóniáját és a saját életének békéjét, igen.

De akkor miért ad éppen Coignard abbénak a szájába olyan mondatokat az elbeszélő, amelyeket a legkevésbé se lehet ezzel a jellemmel összeegyeztetni? Aki mindenkivel békében él, és megértéssel viseltetik az egész világ iránt, az hogy viselkedhet többször is következetesen és durván kirekesztő módon?

És ha ő így tesz, akkor a többi szereplő között miért van olyan is, aki mintha megtestesítené a Coignard szövegéből hiányolt iróniát?

Részletes értékelés a blogon:
https://gyujtogeto-alkoto.blog.hu/2020/02/17/anatole_fr…

4 hozzászólás

Népszerű idézetek

Timár_Krisztina IP>!

Il est plus malaisé de manger comme un gentilhomme que de parler comme lui.

74. oldal

Kapcsolódó szócikkek: Jérôme Coignard abbé
1 hozzászólás
Timár_Krisztina IP>!

Il est beau de supporter la pauvreté d'une âme égale, comme Épictète, qui y acquit une gloire impérissable. Mais c'est une exercice dont je suis las, et qui m'est devenu fastidieux par accoutumance.

190. oldal

Kapcsolódó szócikkek: Jérôme Coignard abbé
8 hozzászólás
Timár_Krisztina IP>!

Un Gascon peut faire un pacte avec le diable; soyez sûr que c'est le diable qui sera dupé.

74. oldal

Kapcsolódó szócikkek: Jérôme Coignard abbé
1 hozzászólás
Timár_Krisztina IP>!

Jacquot Tournebroche, grimpez, s'il vous plaît, à l'échelle et dites-moi si ce coquin de Manéthon ne parle point d'un dieu Imhotep qui, par ses contradictions, me tourmente comme un diable?

113. oldal

Kapcsolódó szócikkek: Jérôme Coignard abbé
1 hozzászólás
Timár_Krisztina IP>!

– Marchez avec précaution, nous dit M. Astarac. Ce sentier a ceci de dangereux, qu'il est bordé de Mandragores qui, la nuit, chantent au pied des arbres. Elles sont cachées dans la terre. Gardez-vous d'y mettre le pied: vous y prendriez le mal d'aimer ou la soif des richesses, et vous seriez perdus, car les passions qu'inspire la mandragore sont mélancoliques.

115. oldal

1 hozzászólás
Timár_Krisztina IP>!

La lendemain, nous cheminions le bonne heure, mon maître et moi, sur la route de Saint-Germain. La neige qui couvrait la terre, sous la lumière rousse du ciel, rendait l'air muet et sourd. La route était déserte. Nous marchions dans de larges sillons de roues, entre des murs de potagers, des palissades chancelantes et des maisons basses dont les fenêtres nous regardaient d'un oeil louche.

63. oldal

1 hozzászólás
Timár_Krisztina IP>!

Et qu'est-ce que les planètes? Des gouttes de boue, un peu de fange et de moisissure. Contemplez le choeur auguste des étoiles, l'assemblée des soleils. Ils égalent ou surpassent le nôtre en grandeur et en puissance et, lorsque, par quelque claire nuit d'hiver, je vous aurai montré Sirius dans ma lunette, vos yeux et votre âme en seront éblouis.
Croyez-vous, de bonne foi, que Sirius, Altaïr, Régulus, Aldébaran, tous ces soleils enfin, soient seulement des luminaires? Croyez-vous que ce vieux Phébus, qui verse incessamment dans les espaces où nous nageons ses flots démesurés de chaleur et de lumière, n'ait d'autre fonction que d'éclairer la terre et quelques autres planètes imperceptibles et dégoûtantes? Quelle chandelle! Une million de fois plus grosse que le logis!

133. oldal

Timár_Krisztina IP>!

L'univers à vrai dire n'a pas d'autre origine. Loin d'être l'effet d'une volonté unique, il est le résultat des caprices sublimes d'un grand nombre de Génies qui se sont récréés en y travaillant chacun en son temps et chacun de son côté. C'est ce qui en explique la diversité, la magnificence et l'imperfection.

135. oldal

Timár_Krisztina IP>!

À considérer cette suite bizarre de coups et de contre-coups où s'entre-choquent nos destinées, on est obligé de reconnaître que Dieu, dans sa perfection, ne manque ni d'esprit ni de fantasie, ni de force comique; qu'il excelle au contraire dans l'imbroglio comme en tout le reste, et qu'après avoir inspiré Moïse, David et les prophètes, s'il daignait inspirer M. Le Sage et les poètes de la foire, il leur dicterait les pièces les plus divertissantes pour Arlequin.

30. oldal

1 hozzászólás
Timár_Krisztina IP>!

(…) et mon père demanda à l'étranger si sa Seigneurie ne voulait pas manger un morceau.
– Je n'en ai besoin, dit l'homme, et il m'est facile de passer un an et plus sans prendre aucune nourriture, hors un certain élixir dont la composition n'est connue que des philosophes. Cette faculté ne m'est point particulière; elle est commune à tous les sages, et l'on sait que l'illustre Cardan s'abstint de tout aliment pendant plusieurs années, sans être incommodé. Au contraire, son esprit acquit pendant ce temps une vivacité singulière. Toutefois, ajouta le philosophe, je mangerai de ce que vous m'offrirez, à seule fin de vous complaire.

50. oldal

5 hozzászólás

Hasonló könyvek címkék alapján

Marguerite Yourcenar: L'Œuvre au noir
Victor Hugo: Les Misérables (francia)
Voltaire: Candide ou l'optimisme
Théophile Gautier: Le capitaine Fracasse
Juliette Benzoni: Le Couteau de Ravaillac
Maurice Druon: Le Roi de fer
Umberto Eco: Le Cimetière de Prague
Victor Hugo: Notre-Dame de Paris – Easy Classics
Juliette Benzoni: Le Rubis de Jeanne la Folle
Victor Hugo: Notre-Dame de Paris